Août 1er

D’un été nomade, nous passons à un ‘été sédentarisé par obligation obstétrique.

D’un été prévu glacial et pluvieux, nous passons à un été caniculaire et sans nuage.

D’un été découverte idéalisée du monde pour enfant de 3 ans, nous passons à un été maison occupations à deux balles pour un enfant de 3 ans.

D’un été tourbillon de travaux nous luttons plus que prévu pour que cela reste un été tourbillon de travaux.

Alors bon.

Tout ça n’était pas prévu et les nouvelles extérieures sont parfois piquantes à apprendre.

Les autres sont partis, les autres boivent des coups, les autres font des fêtes, les autres écrivent des cartes postales en short avec vue sur un port étranger, les autres sur une autre planète.

Apprendre à faire le deuil des moments rêvés, la brise dans les trous de nez, les embruns, les parfums

Accepter de passer un été à sécher sur le fil d’une corde à linge en plastique bicolore. Pour le fun, y poser un filtre instagram.

Se répéter que ce n’est pas si grave, qu’à 3 ans, on aura bien d’autres occasions de découvrir les ailleurs. D’en garder même des souvenirs.

Parce qu’après tout, de l’été de mes 3 ans, je n’ai quant à moi aucun souvenir. Finalement.

Se répéter qu’il vaut mieux ça que de passer son été à tenir le doigt d’un mini nain enfermé dans une boite à préma. la trouille au ventre. L’insupportable bruit des machines.

Mieux que de rester au lit couchée dans une chambre d’hôpital avec pour unique horizon les programmes tv de l’été et le diner à 18h.

Mieux de le vivre où nous vivons que dans une ville sans charme sous 40° et bonjour l’isolation, et l’espace qu’il y a sur le balcon.

Un été pas prévu. Un joli été quand même. Si on enlève la culpabilité. Si on fait bouillir son cerveau pour trouver de quoi rendre la vie moins ordinaire.

Si on trouve qu’il ne reste qu’un peu moins de 3 mois finalement. Allez.

Allez, allez, allez.

En attendant, on congèle la menthe pour la ressortir au fond du rude hiver, histoire de se payer quelques bons mojitos bien mérités lorsque les enfants dormiront comme des anges à peine 20 h sonné. ( ha ha, on peut toujours continuer à enfiler de futures perles de déceptions en or massif comme on confectionne un beau collier de nouilles barilla semi complètes, ça occupe )

20130801-184447.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s