l’hiver sans arme

L’hiver, son froid, sa pluie, sa neige, ses feuilles mortes, ses sans abris, morts aussi, ses marronniers d’actualité, ses secours populaires et restau du cœur, la liste des cadeaux de noël, l’achat des cadeaux de noël, le décompte des sous à la fin de noël, et ceux qui n’auront pas eu, de vrai noël.

La fin du monde aussi. Ha. Bon, oui, aussi. Si ça se trouve alors, tout ça n’aura pas lieu, on restera aux portes. Comme des glands. Un peu surpris du coup, quand même.

Mais, si, et si, parce que bon, si, jamais. On sait pas. Si jamais, l’hiver passe, comme les autres, pour nous donner envie encore, d’autre chose. C’est l’essentiel ça. Envie de chaleur, envie de couleur, envie de faire des bébés à son voisin de palier, de partager les uns et les autres avec les autres et les uns, de découvrir de nouvelles saveurs, de nouvelles frontières, et de nouvelles avancées, doivent elles celles ci passer par la douleur d’un deuil. Alors bon, l’hiver est là oui, pardon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s