rendez vous le 1er octobre, signé qui tu sais.

C’est comme un rendez-vous sentimental et très potentiellement érotisant aussi

avec un vieil ( ah oui, déjà ?! ) amant qu’on avait pas vu depuis très ( oui, oui, déjà ) longtemps.

C’est un matin pluvieux et c’est tant mieux, courir comme une folle sur les pavés glissants c’est grisant.

Et quand soudain, son regard recroise enfin le mien et que oui  ( oh oui ) c’est enfin le moment des retrouvailles

qui cette fois ci encore, nous le savons, ne finiront probablement pas en épousailles.

C’est l’heure du lit, de la couette, le plic plic à la fenêtre et l’odeur du café qui refroidira dans la tasse.

Nous y revoilà, même qu’on nous y reprendra du début à la fin, 12 fois.

Ça n’arrive jamais dans la vraie vie ça.

Et soudain, oui, tout revient, les corps qui bougent tellement bien, les ondulés, les pauses et les pousse-pousses.

Les surprises parfois qui sont bonnes et tout à fait à mon goût. Tellement, tellement.

Tout ce qui fera que oui, encore une fois, on pardonnera son départ, telle la femme de marin, qu’il nous laissera

encore très ( ah oui,  je te le dis, tant que ça ) longtemps.

C’est parce que c’est lui, c’est parce que c’est moi.

Parce que c’est bien le seul à pouvoir bouger son tutu comme ceci pour faire oublier les lourdeurs de la vie comme cela.

Et les peines de cœur des comme ça, ça vaut toujours le coup, crois moi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s